• Au fond des océans

     

    Au fond des océans

     

    Le monde compterait plus de 3 millions d'épaves de bateau selon l'Unesco. Si la plupart d'entre elles reposent au fond des océans, beaucoup sont visibles aux quatre coins de la planète. Impossible de détruire toutes les épaves ou de récupérer toute la ferraille de ces navires perdus, notamment à cause des conditions climatiques difficiles à anticiper en pleine mer. C'est ainsi qu'au large des plages ou enfoncées dans des criques, ces épaves deviennent de véritables oeuvres d'art offertes à la vue de tous.

    (Je vous en présente quelques unes)

    Au fond des océans

    Le "Murmansk", une léthargie de 18 ans

    Cet immense croiseur du Projet 68 a commencé sa vie militaire en 1955 avant d'être retiré du service en 1989. En 1994, alors qu'il fait route vers l'Inde pour y être démantelé, les câbles du remorqueurs cèdent. Le navire restera au large des côtes norvégiennes pendant presque 20 ans. Depuis mai 2012, le bâtiment est détruit sur place, après la création d'une cale sèche autour du bateau.  (Geir Birkely)

    Au fond des océans

    Le "MV Panagiotis", de la contrebande à la crique

    Construit en 1937, ce navire de 50 mètres de long était dans la dernière partie de sa vie utilisé pour de la contrebande de cigarettes et de whisky par la mafia italienne. Poursuivi par la marine grecque, il se serait échoué sur cette crique peu profonde à la suite d'une tempête. Certaines personnes du pays affirment que c'est en réalité les ministère du Tourisme qui aurait placé le bateau à cet endroit (Tony Steele)

    Au fond des océans

    Construit en 1909, l'Anastasi commence son existence sous le nom de "Monks SSJ & J". Le navire était utilisé dans les années 1920 dans les expéditions d'extraction de manganèse dans le sud du Pays de Galle. Racheté par un homme d'affaires chypriote qui lui donna son nom, le bateau de plus de 280 tonnes a été perdu le jour de Noel 1946. Il a été retrouvé dans le nord de l'Angleterre, sur les côtes de l'île de Walney. (Graham Bell)

    Au fond des océans

    Le cargo Galant Lady est parti en mer de Belize en Amérique centrale il y a quelques décennies. Une énorme tempête l'a emporté sur la côte des Bahamas en le fracassant sur le rivage. Les années ont fait leur oeuvre : l'eau salée a lentement rongé le bateau, aujourd'hui entièrement rouillé. Ironie du sort, il demeure à quelques mètres du cimetière public. (JCO)

    Au fond des océans

     Construit en 1911 au Royaume Uni, le SS Ayrfield était un long bateau à vapeur de 80 mètres de long et de près de 1 140 tonnes. Pendant la Seconde guerre mondiale, il a été utilisé pour transporter des approvisionnements aux troupes américaines stationnées dans le Pacifique. Le bateau a fini ses jours près de l'embouchure du ruisseau Haslams en Australie (AndyBrii)

    Au fond des océans

    Un bateau, anonyme, en plein désert ? C'est ce que vous pourrez voir si vous vous rendez en Ouzbékistan, sur les terres de l'ancienne mer d'Aral. Le port de Moynaq est aujourd'hui une ville désertique où circulent encore quelques vaches et quelques nomades. La mer a perdu près de 90 % de son volume depuis les années 1960 et le détournement des fleuves Armou-Daria et Syr-Daria par l'URSS afin d'alimenter les cultures de coton. (Viraj photography) 

     Au fond des océans

    L'American Star est situé au large de l'île de Fuerteventura depuis 1994. Immense paquebot vieillissant, il a été acheté par une société australienne qui voulait reconvertir le navire en hôtel flottant en Thaïlande. Hélas, pendant son ultime voyage, une tempête brise les lignes de remorquage du bateau, qui échoue à quelques kilomètres des Canaries. (Wollex)

    Au fond des océans

    Le River Princess siège en face de la plage de Candolim en Inde, entièrement bordée de paillotes qui louent transats et parasols. L'immense pétrolier échoué à la suite d'une tempête à la fin des années 1990 n'a pas été démantelé à cause du coût prohibitif des travaux. Il est solidement cloué au sol par le sable et l'eau qui ont rempli la coque. ( Scruffyish)  

    Au fond des océans

    Bateau de croisière de luxe, le World Discoverer a parcouru le monde depuis sa construction en 1976, notamment pour des expéditions scientifiques. A son bord, des naturalistes, biologistes et géologues travaillaient assidûment tout en voyageant. Le 30 avril 2000, au large des îles Salomon, le bateau heurte un récif. Tous les passagers sont évacués sains et saufs mais le navire demeure encore dans la baie de Roderick dans les îles Salomon (Justin Friend)

    Au fond des océans

    Shark Bay ou baie des Chiens-Marins en français, située dans l'Océan indien au large de l'Australie, a causé de nombreux naufrages. Des navires de guerre, des baleiniers, des cargos... Impossible de définir combien de bateaux sont échoués dans ce golfe aux falaises côtières et aux baies peu profondes. Ici, il s'agit d'un bateau de pêche qui s'est lentement disloqué pour se figer comme une statue. (Melvin T)

    Au fond des océans

    C'est en Géorgie du Sud, à Grytviken précisément que l'on peut observer le Pétrel, un baleinier de plus de 35 mètres de long. Le navire de 244 tonnes a été construit en 1928 à Oslo et ne fut utilisé qu'une trentaine d'année, jusqu'en 1956. (Serge Ouachée)





    « L'AlgarveSaint Domingue »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    17
    Mardi 22 Janvier 2013 à 10:52

    bonjour ,  ah quel gachi tout ça !  mais on n'y peux pas grand chose , dans la Gironde on en a un aussi  mais il est moche comme tout !  enfin bises  belle journée  A+  Amicalement

    16
    Mercredi 8 Août 2012 à 23:04

    je passe peu ! pas facile et eu du monde à la maison, ils sont partis à La rochelle chez des amis !  j'encaisse mal la maladie de la petite , c'est très très contraigant ! et elle stresse de peur d'être en "hypo" la petite ! la vie est chamboulée ! il faut le temps de l'adaptation ! mais la vie n'est pas juste, suis sur facebook, je ne dis rien, et ne dirais rien sur la maladie d'Ilana, mais enfants ne veulent pas , et puis moi non plus, je suis pas très en forme, heureusement qu'il fait beau ! j'espère que tu vas bien ... !

    Bises moïsette @++

    15
    Moïsette Profil de Moïsette
    Mercredi 8 Août 2012 à 19:40

    Coucou Fany

    C'est très triste de voir le fond de nos océans pollués

    Ces bateaux, cela passe mais, je pense à tout ce qui est nucléaire

    Bisous

    14
    Mercredi 8 Août 2012 à 16:26

    C'est incroyable de voir la végétation qui a pris sur un des bâteaux, comme quoi il n'y a pas que sur les roches volcaniques que çà repousse. Très intéressant ton article, pour moi ce que j'en déduis hélas c'est toute la pollution que cela représente, je ne pensais pas qu'il y en avait autant de bâteaux échoués !!!!!!!  Tes photos sont jolies malgré que c'est triste de voir un bâteau qui coule ! Bonne soirée. Gros bisous

    13
    Moïsette Profil de Moïsette
    Vendredi 3 Août 2012 à 20:23

    Bonsoir Dan

    Les voitures, cyclos etc... on en retrouve au fond des rivières et océans

    Bises et bonne soirée

    12
    Vendredi 3 Août 2012 à 20:09

    J'aime bien aussi celui où il y a la végétation
    Un belle jardinière !
    Je découvre tout ça j'ignorais qu'il y avait ce genre de bateaux abandonnés
    Heureusement qu'on fait pas ça avec les voitures (Quoi que...)
    Bon Week-end a+ 

    11
    Moïsette Profil de Moïsette
    Vendredi 3 Août 2012 à 19:36

    @Fleurderocaille

    Ce que je disais en réponse à Denise, j'ai juste mis quelques épaves sinon, j'y passe des jours et des nuits

    Bisous et bonne soirée

    10
    Vendredi 3 Août 2012 à 19:32

    si tu savais le nombre d'épaves qui gisent au fond des océans, et en particulier au large de la Bretagne (sous marin atomique soviétique) et "secret defense" hum hum ! c'est inquiétant ! Serge a donné un idée de la situation à certains endroits, les chasseurs de trésor ont de beaux jours devant eux ! sauf pour les atomes ! lol c'est comme les chalutiers qui dorment au fond de l'eau avec équipage à jamais ex: le "Bugadel- Breizh" on sait Qui est le coupable, c'est un sous-marin anglais mais "secret defense" encore , tu parles il a bon dos ! et nous avons vu tellement d'épaves venir s'échouer et pollués nos côtes, c'est scandaleux ! le vieux navires font bien qu'ils finissent leurs vies quelque part, par ex : à Landévennec ( fin de vie des navires de la Royale) c'est la Vie ! le cimetière des Eléphants !

    il y a aussi les "épaves humaines" mais c'est un autre sujet !

    Bisoux Moïsette, Bon WE @++

    9
    Moïsette Profil de Moïsette
    Vendredi 3 Août 2012 à 17:25

    Bonsoir Elisa

    Merci de ton passage

    Bisous

    8
    Elisa-35 Profil de Elisa-35
    Vendredi 3 Août 2012 à 17:19

    Documentaire très intéressant, je ne connaissais pas. Bien aimé aussi les dernières explications de Serge.


    Bonne soirée et bisous. 

    7
    Moïsette Profil de Moïsette
    Vendredi 3 Août 2012 à 15:55

    Coucou Serge

    Merci pour ce complément d'informations

    Nous aussi grosses averses et le vent s'est levé

    Bisous et bonne soirée

    6
    papyserge
    Vendredi 3 Août 2012 à 15:32

    ce ne sont pas tous des tas de ferrailles certains ont un petit trésor ;
    Le SS Gairsoppa ,repose à 4 700 mètres au fond de l’Atlantique Nord, avec dans ses entrailles plus de 240 tonnes d’argent métal.
    80 % de la valeur de la cargaison d’argent du navire  conservée par l’entreprise, les 20 % restants revenant à l’État britannique.
    le SS Republic au sud des États-Unis et 500 000 pièces d’argent, des centaines de pièces d’or et de l’or travaillé avaient été retrouvés dans une épave de la période « coloniale », remontant au moins au XVIIIe  siècle.
    Île de Sable (Canada) j'ai faillis n'échoué avec virtual régatta , je suis aller voir sur le net c'est quoi ce truc !!
    Le cimetière de l'Atlantique Pour les marins, cette île de sable cachée par les vagues, les vents et le brouillard signifie la mort. Depuis 1583 il y a eu plus de 350 naufrages documentés sur l'île de Sable.
    http://museum.gov.ns.ca/mnh/nature/sableisland/francais_fr/history_hi/graveyard_gr/tresor_gr.htm

     

     

    carte epave ile sable Carte des épaves de lîle de Sable

     

     

     

    Cette île canadienne était sur une voie commerciale très fréquentée, les courants ainsi qu’une météo usuellement déplorable ont conduits plus de 350 navires à s’y échouer.

    Carte des épaves entre la Pointe du Raz et l’île de Sein

    *


    ça fait toujours réver le épaves ; leur histoire leur trésor  !!!!

    bisous bonne journée

    soleil ce matin j'ai commencé a tondre , cette aprém je vais rester a l'abri y a des putains d'averses

    @+

    5
    Moïsette Profil de Moïsette
    Vendredi 3 Août 2012 à 14:41

    @ Tao, Framboise, Denise, Fleurderocaille

    Je suis d'accord, je n'appelle pas cela des oeuvres d'art(le texte n'est pas de moi) plutôt de la pollution

    Denise, des photos comme celles-ci, il y en a des quantités

    Au prix des métaux, ça pourrait être intéressant, il y a un château pas loin de chez moi à vendre, ça m'aiderait à l'acquérir (lol)

    Bisous et bonne journée

     

    4
    Vendredi 3 Août 2012 à 12:29

    Bonjour Moïsette,

    je vais revenir lire et commener plus tout à l'heure ..

    Bises @++

    3
    Vendredi 3 Août 2012 à 11:36

    salut Moisette

    Je suis comme Tao, je n'appelle pas ça des oeuvres d'art. Celui dans lequel les arbres ont poussé, à la rigueur

    Tu ne mentionnes pas les sous-marins russes plein de "nucléaire"........

    Big bisous et bonne journée

    2
    Vendredi 3 Août 2012 à 11:34

    c'est impressionnant !  j'aime celui où la végétation a pris le dessus !  

    ca doit faire un bruit terrible la nuit avec les vagues et le vent ... de quoi avoir de bonnes trouilles !

    1
    Tao Photo
    Vendredi 3 Août 2012 à 11:26

    Dommage qu'on ne puisse pas les récupérer pour le métal !

    "Oeuvres d'art", c'est beaucoup dire, surtout si on en a un devant soi sur la plage (quoique, intéressant pour faire des photos !)...       Bises

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :