• Sensation

     

    Sensation



    Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
    Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
    Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
    Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

    Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
    Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
    Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
    Par la Nature, - heureux comme avec une femme.

    Arthur Rimbaud


     

    Sensation


    « Où irez-vous si Fukushima explose ?Le Kansaï »

  • Commentaires

    9
    Moïsette Profil de Moïsette
    Lundi 25 Juin 2012 à 09:07

    Bonjour Denise

    J'aime toute la poésie et, en particulier, Victor Hugo

    Bisous et bonne semaine

    8
    Dimanche 24 Juin 2012 à 22:42

    j'aime beaucoup ses poèmes d'arthur rimbaud.  Notamment "le dormeur du val". Je l'ai mis dans mon carnet de poésies à l'aquarelle.

    Bisous bisous

    7
    Elisa-35 Profil de Elisa-35
    Vendredi 22 Juin 2012 à 16:40

    Ah, ce fameux Arthur que de belles choses il nous a légué.


    Bonne fin de journée et bisous.

    6
    Vendredi 22 Juin 2012 à 15:15

    Bonjour , belle citation ..., ah la mer en fond de coms  on rève  !  merci  bon week-end  A+ bisous

    5
    Jeudi 21 Juin 2012 à 10:47

    coucou , magnifique Rimbaud ! j'aime


    le fond de tes commentaires quelle merveille, la mer, je fond et j'aimerais m'y baigner dans une eau aussi belle ! l'été oui, bizarre, Tao et framboise ont déjà tout dit !


    Bises @++

    4
    Moïsette Profil de Moïsette
    Jeudi 21 Juin 2012 à 10:30

    Bonjour Framboise

    Pour l'instant, nous avons le soleil + la pluie et une chaleur humide, on a l'impresson d'être en Guyane

    Bonne journée

    3
    Jeudi 21 Juin 2012 à 10:10

    vivement un peu de soleil et de chaleur ... cela devient vraiment pénible et tout le monde en a besoin

    2
    Moïsette Profil de Moïsette
    Jeudi 21 Juin 2012 à 08:51

    Bonjour Ghislain

    Cette nuit nous avons eu, une nouvelle fois, un orage très violent, des éboulements de terre sur notre route

    Des éclairs qui n'en finissaient pas, l'impression d'être en plein jour et une forte pluie qui venait du sud. Il paraît que cela se déplace vers le nord

    Bisous et bonne journée

    1
    Tao Photo
    Jeudi 21 Juin 2012 à 07:46

    Et oui, l'été transforme certains êtres, mais si le mauvais temps continue, on n'est pas là de connaître les sensations qu'éprouve notre cher Rimbaud.    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :